Magnifique croisière pour La Voix des Chênes


Avec Philippe Schaer au cornet, un final qui tient la vague!

Les dames du choeur, en grande tenue pour la soirée du capitaine.

De charmants petits mousses en ouverture de programme.
Jeudi, vendredi et samedi derniers, le choeur mixte cité en titre a donné ses soirées annuelles à la grande salle de Fey, transformée pour l’occasion en un luxueux palace flottant que le public a pris d’assaut dès la première représentation.

Il faut dire que la croisière musicale proposée, sous le titre «Pâques est beau… et Fey-rit» avait de quoi séduire, le menu concocté par l’équipage et les animateurs étant des plus savoureux. N’y voyez pas un rapport quelconque avec certain bateau accidenté il y a quelques mois sur les côtes italiennes, les coïncidences relevées ne pouvant être que fortuites, quoi que… C’est tout d’abord le choeur des petits mousses qui a accueilli les nombreux touristes venus profiter du bon air marin, passagers dont le public a pu admirer un bel échantillonnage lors de l’embarquement.

Après, juste quand le paquebot quitte le quai, il y a les adieux à ceux qui restent à terre, chantés par les dames seules, puis les premiers contacts avec le grand large, les mouettes et goélands qui y jouent dans le vent… et les déjections qui vont de pair avec ces oiseaux. Le temps d’un petit tour au bar, et arrive déjà une première escale sur les rives bulgares. De retour à bord et pour leur éviter l’ennui, les touristes sont conviés à un peu de fitness alors que la terre disparaît à l’horizon et que leur hôtel flottant reprend les chemins de la mer.

Au fil des étapes, les guides attitrés du navire peuvent aussi faire connaissance avec les différentes manières qu’ont leurs hôtes de visiter les villes ou les sites où s’arrête leur bateau. Suit un intermède exclusivement offert par les hommes de l’équipage, et c’est le personnel hôtelier de bord qui se met en grève, lassé de travailler dur en étant payé au lance-pierres, il y a comme un vent de mutinerie dans l’air. Mais tout s’arrange avec la soirée du capitaine. Les dames revêtent leurs plus beaux atours, réveillant ainsi les ardeurs de leurs époux. Pourtant, tout ne va pas pour le mieux dans le poste de pilotage: le commandant, ivre, vient de voir son navire éperonné par un sous-marin jaune… vite, aux canots de sauvetage, une île est toute proche!

En résumé, excellentes soirées ou le choeur mixte de Fey-Rueyres, placé sous la direction de Claire Petter (qui fête ses quinze ans à la baguette) et accompagné au piano par Jean-Daniel Favre et les sketches des ConFeyttis ont mené leur public… en bateau durant plus de deux heures d’un spectacle alliant chansons et humour à part égales pour un résultat des plus réussis. Alors vivement l’an prochain pour de nouvelles aventures… en chansons!

 

Ch. Dutoit